1870-1871 en Alsace-Moselle : annexion ou libération ?

Colloque Unsri Gschìcht

Colmar, samedi 7 mars 2020 au Cercle saint-Martin

13, avenue Joffre

Communiqué d’Unsri Gschìcht du vendredi 6 mars 2020 à 15h30 :

« En raison de l’épidémie de coronavirus et de l’arrêté du préfet du Haut-Rhin de suspendre tout rassemblement de plus de 50 personnes en milieu confiné, le conseil d’administration d’Unsri Gschìcht a décidé, avec regret mais en responsabilité, d’annuler le colloque qui devait se dérouler samedi 7 mars 2020 au Cercle saint-Martin. Plus de 120 personnes sont inscrites ; le colloque est reporté à une date ultérieure et, dans tous les cas, au plus vite dès que la situation le permettra. »

Le contexte sanitaire étant trop aléatoire, le colloque n’a finalement pas eu lieu. Il a été remplacé par une série des conférences-débats :
> à Haguenau, vendredi 11 septembre 2020 à 19h00, salle de la douane ; voir la captation vidéo intégrale

> à Guebwiller, vendredi 23 octobre 2020 à 18h30 à l’auditorium du château de la Neuenbourg ; participation gratuite, sur inscription

Les contributions prévues au colloque ont toutefois été publiées sous forme d’un livre intitulé 1870/71 en Alsace-Moselle : annexion ou libération ?

A propos du Cercle saint-Martin

Jusqu’à la fin du XIXe siècle, Colmar ne comptait qu’une seule et vaste paroisse catholique. Elle suscita en 1880 la création de structures associatives vouées d’une part aux loisirs culturels des hommes, d’autre part à l’encadrement des jeunes gens et à la promotion des exercices physiques. Placé sous le vocable du patron de la Collégiale, le Cercle Saint-Martin fut doté d’un imposant édifice alliant les styles néo-roman et néo-gothique, long de 72 mètres. Sa partie centrale abrite une vaste salle de gymnastique, flanquée à l’ouest d’un bâtiment agrémenté de deux tourelles, et à l’est d’une chapelle. Conçu par l’architecte François-Xavier Kreyer, l’ensemble fut inauguré en 1895. Il fut le siège, notamment au cours des années 1920 et 1930, de grandes manifestations sportives et musicales.

source : colmar.fr

 

A noter également que le Cercle saint-Martin servira de lieu de rassemblement des Alt-Deutschen lors de leur expulsion par les autorités françaises en 1918 et le 26 août 1926, de refuge pour les autonomistes lors du blutiger Sonntag (dimanche sanglant).

Programme du colloque

Samedi 7 mars 2020 – Modérateur : Eric Mutschler

 

08h00 – 08h30 – Accueil

08h30 – 08h50 – Ouverture

Dr Eric Ettwiller, président d’Unsri Gschìcht

Les interventions suivantes dure 30 minutes.

Chacune est suivie de 20 minutes de questions-réponses avec l’assistance.

 

08h50 – 09h20 – La guerre de 1870 : une faillite française

par Jean-Claude Streicher

09h40 – 10h10

Les sièges des villes d’Alsace-Moselle vus par les témoins et les historiens de l’époque

par François Waag

10h30 – 10h50 – Pause

10h50 – 11h20 – La bourgeoisie et le peuple mulhousiens en 1870-1871

par Michel Krempper

11h40 – 12h10 – L’option : mythes et réalités

par François Schaffner

12h30 – 14h30 – Déjeuner libre

14h30 – 15h00 – L’opinion pro-allemande en Alsace dans les années 1870

par Eric Ettwiller

15h20 – 15h50 – Die Sprachenfrage vor und nach 1870

par Jean-Michel Niedermeyer

16h10 – 16h30 – Pause

16h30 – 17h00 – Contexte politique et évolution institutionnelle entre 1871 et 1879

par Denis Lieb

17h20 – 17h50 – L’association actions.1870 : pour une mémoire honnête

par Hubert Walther

18h10 – 18h30 – Clôture 

Dr Eric Ettwiller, président d’Unsri Gschìcht