Conférence

Le Reichsland Alsace-Lorraine 1871-1879, la marche vers l’autonomie ?

Organisée par Unsri Gschìcht à Saverne (Bas-Rhin), vendredi 10 mai 2019 à 19h00 à la brasserie La Cave Profonde (entrée libre et gratuite), cette conférence-débat était animée par Denis Lieb. Professeur d’économie au lycée Georges-Imbert de Sarre-Union et ancien conseiller général du Bas-Rhin, Denis Lieb analysa et décrit l’évolution institutionnelle du Reichsland de 1871 à 1879 dans le contexte politique alsacien-lorrain de l’époque.

Quel statut pour l’Alsace-Lorraine ?

En 1871, l’Alsace-Lorraine – jusqu’alors départements français – sont intégrés dans le Reich, une confédération d’Etats et de villes libres. Entre méfiance des Allemands à l’égard des territoires annexés et protestations d’Alsaciens-Lorrains qui refusent l’annexion, la question du statut de l’Alsace-Lorraine est délicate. Ce sera un Reichsland : un territoire sous tutelle du Reich qui ne jouit pas des mêmes droits et libertés que les autres Etats allemands.

La marche vers l’autonomie ?

Les Alsaciens-Lorrains sont eux-mêmes divisés, entre rejet (les « protestataires ») et coopération (les autonomistes). Les autonomistes vont choisir la coopération en se ralliant à la doctrine d’August Schneegans : « Prussien, je ne veux, français je ne puis, alsacien je suis ». Le combat des autonomistes portera sur un Reichsland doté des mêmes prérogatives, des mêmes institutions et des mêmes droits que les autres Etats qui composent le Reich. Auguste Schneegans, député autonomiste de Saverne et chef de file des autonomistes, sera la cheville ouvrière du combat pour ce statut.

Vous souhaitez être informé(e)s de nos prochaines conférences et manifestations ? Contactez-nous !